Dunkerque

Dunkerque







Pourquoi voir Dunkerque ?

Une plongée immersive au cœur d'une débâcle militaire ou les vies de 400 000 soldats britanniques ne tenaient qu'à un fil.

Trois ans après le magnifique et philosophique Interstellar, Christopher Nolan décide de s'attaquer à un genre auquel il ne s'était pas encore penché, le film de guerre.

Mais qui dit Christopher Nolan dit sujet atypique, point de débarquement en Normandie, ni de batailles aux milliers de morts, le réalisateur a décidé d'adapter un événement méconnu et pourtant crucial de la Seconde Guerre Mondiale, l'Opération Dynamo.

Depuis le premier jour de la guerre, le 1 septembre 1940, l'Allemagne applique la Blitzkrieg (guerre éclaire en allemand), une stratégie redoutable qui allie rapidité, surprise et force de frappe sur une zone précise, grâce à la Blitzkrieg l'armée allemande perce les lignes alliées avec une facilité déconcertante.

Les alliés subissent la machine de guerre allemande et sont poussés jusqu'aux côtes françaises, 400 000 soldats britanniques, français, canadiens et belges sont pris au piège sur la plage de Dunkerque, un seul espoir fuir par la mer.

Le gouvernement britannique décide d'évacuer ses troupe de France pour se préparer à la Bataille d'Angleterre, cette décision mais un terme aux espoirs de l'armée française de rejoindre ses troupes au sud et d'effectuer une contre-attaque, pourtant malgré cette attitude les troupes françaises résistent jusqu'à la fin pour donner une chance aux britanniques de regagner leurs pays.

Plusieurs problèmes se posent pour mener à bien ce sauvetage massif, premièrement les bateaux de guerre britannique ne peuvent pas approcher de la plage car ils se seraient échoués, deuxième problème il faut un nombre considérable de bateaux pour évacuer 400 000 hommes et surtout du temps, à Dunkerque les allemands sont aux portes de la plage.

De plus les sous-marins U-boot de la Kriegsmarine et les bombardiers escortés par des chasseurs Messerschmitt, torpillent et pilonnent les destroyers et autres bâtiments qu'ils croisent au large, l’espoir va venir de la ou on ne l'attendait pas.

La Royal Navy envoie des destroyers et d'autres bâtiments mais pour accoster plus facilement sur la plage, elle réquisitionne les bateaux de plaisance, de pêche et autre embarcations civiles, ces bateaux seront rapidement surnommés little ships, au total ce sont 370 little ships qui débarquèrent sur la plage de Dunkerque et ramenèrent près de 400 000 soldats de l'enfer.

Le cinéma raconte des histoires et les plus méconnues sont souvent les plus belles, quand Christopher Nolan porte à l'écran une page de l'histoire relativement inconnue du grand public, cella ne peut être qu'une expérience dont on se souviendra longtemps.

Dunkerque est le premier film historique de la filmographie de Christopher Nolan, et qui dit morceau d'histoire dit réalisme, sur ce point le réalisateur londonien a fait un travail remarquable, soucieux du moindre détail, Nolan a fait du réalisme son cheval de bataille, pour preuve il a tourné sur le lieu même des événements de l'Opération Dynamo, la plage de Dunkerque.

Christopher Nolan ne c'est pas contenté d'un lieu historique, les véhicules, les avions et les navires sont tous d'époque, désirant un film au réalisme sincère et limiter au maximum l'utilisation d’effets numériques, il s'est mis en chasse de véritables destroyers, d'authentiques Little Ships de l'Opération Dynamo et de véritables avions de combat restaurés de la Seconde Guerre Mondiale.

Pour sublimé son film, Christopher Nolan a décidé de tourner Dunkerque en IMax 70mm, un choix old school qu'avait fait notamment Quentin Tarantino pour Les 8 salopards, grand défenseur de la pellicule, Nolan a fait le choix du spectaculaire et de l'immersion avec l'IMax 70mm, un format qui sied à ravir à Dunkerque.

Le réalisateur plonge immédiatement le spectateur dans l'enfer de Dunkerque grâce à une atmosphère étouffante, un compte à rebours pesant et à une bande-originale composée par l'immense Hans Zimmer, ces éléments font monter la tension chez le spectateur, la même tension que les soldats ont ressenti.

Tout le travail de Nolan est la, chaque explosion, chaque sifflement de balle sont la pour faire ressentir au spectateur les sensations que les soldats présents sur la plage de Dunkerque ont enduré, un travail qui offre une véritable expérience immersive tant sur le plan sonore que visuel.

Christopher Nolan s'est toujours intéressé au temps, ici il est particulièrement présent, le temps est capital pour le sauvetage d'autant d'hommes quand l'ennemi est à la porte.

Comme dans beaucoup de ses films le temps s’entremêle pour mieux se retrouver, dans Dunkerque les scènes ne sont pas chronologiques, ici trois histoires s'entrelacent pour ne faire qu'une, la plage ou il se passe une semaine, le bateau qui fait route vers la plage ou il se passe une journée et une heure en compagnie des avions Spitfire.

Ce procédé peux perdre le spectateur dans le temps; mais en réalité il est la pour visualiser l'évacuation des soldats de trois points de vue différents.

Niveau interprétation, Christopher Nolan s'est entouré comme à son habitude d'un casting de choix, il retrouve certains de ses acteurs fétiches comme Tom Hardy (Inception, Dark Knight Rises) qui incarne un pilote de Spitfire, et Cillian Murphy (Inception, Batman Begins, The Dark Knight, The Dark Knight Rises) qui interprète quant à lui un soldat traumatisé.

Les autres acteurs ne ne sont pas en reste à l'image de Kenneth Branagh, Mark Rylance, Fionn Whitehead, Barry Keoghan, Aneurin Barnard, Tom Glynn-Carney ou encore Harry Styles.

Dunkerque n’est pas un film de guerre comme les autres, c'est une expérience visuelle et sonore unique, très loin des blockbusters spectaculaire mais insipides, Dunkerque impressionne par ses images spectaculaires et sa musique qui procure un suspense ahurissant.

Avec Dunkerque Christopher Nolan signe un chef d'oeuvre et par la même occasion réinvente le film de guerre.




Magnifique




Synopsis :


Au début de la Seconde Guerre mondiale, en mai 1940, 400 000 soldats britanniques, canadiens, français et belges se retrouvent encerclés par les troupes allemandes à Dunkerque.

Le gouvernement britannique met en place l'Opération Dynamo pour évacuer le plus de soldats anglais vers l'Angleterre.




Anecdotes :



Le budget du film est estimé à 100 000 000 $.



Le film a été tourné à Dunkerque mais également aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et aux États-Unis.



Christopher Nolan a touché un salaire de 20 000 000 $ pour Dunkerque et un bonus de 20% sur les recettes au box-office.



Plus de 50 bateaux ont été utilisés pour durant le tournage.



Le film marque le début de carrière au cinéma de Fionn Whitehead et Harry Styles.





Affiches





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La Planète des Singes : Les Origines

Valérian et la Cité des mille planètes